Investissons-nous suffisamment dans l’école obligatoire? | newsletter ASSH mai 2021
Veuillez appuyer ici si vous ne pouvez pas lire ces informations.
Logo
Newsletter ASSH mai 2021
3FED859B-0DA2-3263-8020BD924D2C6CEF.gif
Investissons-nous suffisamment dans l’école obligatoire?

Comment les dépenses publiques en matière d’éducation, qui représentent 18 % des dépenses publiques totales, ont-elles évolué cette dernière décennie? Quelles sommes sont allouées à l’école obligatoire? Combien pour l’enseignement supérieur? Une nouvelle étude de l’ASSH fournit un état des lieux et révèle les chiffres de la décennie 2008-2018. Elle le montre: l’augmentation des dépenses publiques d’éducation est légèrement plus élevée dans le secteur de l’enseignement supérieur que dans celui de l’école obligatoire, et les cantons ont adopté des stratégies très variées pour ajuster leurs dépenses en matière de formation à l’évolution démographique. Il faudrait accorder la priorité à l’enseignement obligatoire si l’on veut atteindre le progrès social et exploiter pleinement le potentiel humain. 

Depuis son inflexion due à la pilule dans les années 1960, la natalité en Suisse s’est stabilisée à un faible niveau. La part de la population âgée va progresser continuellement dans les vingt prochaines années, entraînant ainsi une hausse des coûts dans le domaine des soins et de la prise en charge. La Suisse accuse d’ores et déjà un déficit de personnel dans le secteur de la santé. En un mot : nous avons besoin de toujours davantage de mains, mais nous en avons toujours moins à disposition. Il est évident que nous devrions investir plus fortement dans le capital humain et moins dans le stock de capital.
Investir dans le capital humain signifie à long terme aussi investir dans l’école obligatoire. Menée pour le compte de l’ASSH, l’étude «Investieren wir genu?gend in die Volksschule? Entwicklung der öffentlichen Bildungsausgaben fu?r die Volksschule und den Hochschulbereich 2008–2018» fournit une vue d’ensemble de l’évolution des dépenses publiques d’éducation pour l’instruction obligatoire et pour l’enseignement supérieur sur la décennie 2008-2018.

Les deux principaux résultats en bref

L’augmentation des dépenses publiques en matière d’éducation est plus élevée dans le secteur de l’enseignement supérieur que dans celui de l’école obligatoire: en 2018, les cantons et leurs communes ont alloué 19,1 milliards de francs à l’enseignement obligatoire (écoles spéciales comprises), ce qui correspond à une hausse des dépenses de 27 % depuis 2008. Sur la même période, les dépenses annuelles de la Confédération et des cantons pour l’enseignement supérieur se sont accrues d’un bon tiers (34 %) pour s’élever à 8,4 milliards de francs.

Les cantons choisissent différentes stratégies pour ajuster leurs dépenses en matière d’éducation à l’évolution démographique: ces dernières années, un bon tiers des cantons et communes ont augmenté bien plus fortement leurs dépenses dans le secteur de la scolarité obligatoire que dans celui de l’enseignement supérieur. Dans un autre tiers, la courbe de croissance des dépenses, que ce soit pour l’école obligatoire ou pour le degré tertiaire A (formation académique), est inférieure à la moyenne. Certains cantons comme Bâle-Campagne, le Valais ou Zoug ont augmenté leur enveloppe pour l’enseignement supérieur dans une proportion bien supérieure à la croissance du nombre d’étudiant·e·s, tout en investissant moins pour l’école obligatoire. Les cantons de Bâle-Ville, Vaud et Zurich ont adopté quant à eux une stratégie inverse: la hausse de leurs dépenses pour l’école obligatoire dépasse de loin l’évolution du nombre d’élèves.
 
Sélection précoce dans le système de formation suisse
 
Le chercheur et la chercheuse en éducation Daniel Oesch (Lausanne) et Benita Combet (Munich) ont analysé au moyen d’une étude de cohorte (novembre 2020) les parcours de formation des jeunes qui avaient participé en 2000 à la première enquête PISA en Suisse. Ils montrent notamment que parmi les jeunes qui, à 16 ans, avaient des notes identiques, ont obtenu les mêmes résultats au test PISA et fréquentaient le même type d’établissement du degré secondaire, celles et ceux qui sont issu·e·s de la couche supérieure de la société possèdent dix ans plus tard deux fois plus souvent un diplôme universitaire que celles et ceux de la couche la plus modeste. Il serait possible d’atténuer ce genre d’inégalité des chances en renforçant entre autres l’éducation et la prise en charge préscolaires et en instituant un système moins sélectif dans l’enseignement primaire obligatoire, ainsi que l’a expliqué récemment Daniel Oesch dans un article de la Neue Zürcher Zeitung. «Plus la sélection entre différents niveaux de performance s’effectue tôt, plus l’influence de l’origine sociale est forte».
 
Des améliorations sont encore possibles
 
Il est largement reconnu que la pénurie actuelle de personnel qualifié est systémique.
Cette situation a de vastes implications, en particulier aussi pour la mise en œuvre des objectifs de développement durable (Sustainable Development Goals SDGs) de l’Agenda 2030. Afin d’atteindre les objectifs sociaux de l’Agenda 2030, de réaliser le progrès social et d’exploiter pleinement le potentiel humain, la formation élémentaire de l’école obligatoire devrait se voir accorder une importante toute particulière. À considérer l’évolution du financement public, des améliorations sont encore possibles.
 
Plus d’informations:Illustration: Marlene Iseli
Contenu
arrow     L’ASSH décerne le Prix de la Relève 2021
arrow     Créer un mo(nu)ment! Participer au concours
arrow     Save the date: Les soins de santé, la société et les «vieux», le 23 septembre 2021, dès 14h
arrow     Blog de l’ASSH: nouvelles thématiques dans «décodage»
arrow     Un code commune pour l’intégrité scientifique
arrow     La politique en chiffres
arrow     Memobase.ch: le portail sur le patrimoine audiovisuel est en ligne
arrow     Agenda de juin
arrow     Calls
arrow     Publications de l’ASSH
L’ASSH décerne le Prix de la Relève 2021
Rétrospective de l'Assemblée annuelle 2021
Lors de la première partie de l’Assemblée des délégué·e·s, l’ASSH a décerné le Prix de la Relève 2021, qui a été attribué à:                                                              
  • Edda Humprecht (prix or, Université de Zurich) 
  • Odile Ammann (prix argent, Université de Zurich)
  • et Damian Clavel (prix bronze, Université d’Oxford).
En utilisant des méthodes interdisciplinaires, des méthodes des sciences des médias et des sciences historiques, les trois lauréat·e·s ont fait la lumière sur des questions d’actualité: la désinformation en ligne, la pratique des «passeports dorés» et la construction de récits historiques. Ces trois contributions sont «excellentes sur le plan méthodologique» et témoignent du fait que la recherche scientifique est en perpétuel mouvement, a déclaré le président du jury, Jakob Tanner, dans sa laudatio.
arrow    vers le communiqué de presse
3F8C48F5-9202-48EA-6C354A20CC8BF4A5.jpg
Rainer Schwinges et Peter Farago élus nouveaux membres d’honneur
L’Assemblée des délégué·e·s a élu deux nouveaux membres d’honneur de l’Académie:

  • Peter Farago, en reconnaissance de sa contribution décisive au développement de la recherche sociale empirique en Suisse et pour son remarquable engagement pour la mise sur pied du Centre de compétences suisse en sciences sociales FORS.

  • Rainer Christoph Schwinges, en reconnaissance de sa contribution décisive en faveur du développement de la médiévistique suisse et de la médiation de l’histoire médiévale auprès du grand public, ainsi qu’en reconnaissance de sa remarquable promotion visionnaire des sciences historiques digitales en Suisse.
arrow    vers la rétrospective de l'Assemblée annuelle 2021
43581F15-A50A-87E1-2995DFE975EC1A15.png
Action «Penser un mo(nu)ment!»
Concours sur les monuments, 26 mai – 1er octobre 2021
Début mars, l’ASSH a lancé la campagne «Penser un mo(nu)ment!», dans laquelle, entre autres, 24 monuments suisses peuvent être évalués dans un jeu. Afin de savoir comment les monuments sont perçus et quelle importance ils revêtent (encore) aujourd’hui, l’ASSH a également lancé en avril une enquête qui se poursuivra jusqu’en septembre. Une nouvelle étape a été récemment franchie dans ce projet interactif.
Créer un mo(nu)ment! Participer au concours
La destruction ou l’élimination des monuments est tout autant une démonstration de pouvoir que ne le sont leurs messages souvent dépassés, voire contestables. Elle débouche sur un oubli de l’histoire, empêche la réflexion ainsi que les débats qui mènent à de nouvelles appréciations. Il vaut donc mieux se pencher sur le passé et ses traces. C’est à cela que le concours vous invite.
 
Comment participer au concours:
  1. Choisissez l’un des monuments du jeu qui, selon vous, véhicule un message contestable. Ou prenez le joker et choisissez un autre monument suisse.
  2. Représentez de façon créative comment vous changeriez le monument sans oublier de justifier votre proposition dans un texte. 
  3. Soumettez votre dossier par la poste, par mail ou par le biais du formulaire de participation jusqu’au 1er octobre 2021.
Les trois meilleurs projets seront récompensés par un prix doté.
arrow    vers l’appel
434C37E6-FCBF-CC83-1949C7F0613AB9D7.jpg
Save the date: Les soins de santé, la société et les «vieux», le 23 septembre 2021, dès 14h
Table ronde au sujet de contributions d’expert·e·s dans la série Medical Humanities «Vieillir»
Les représentations de la vieillesse influencent la manière dont les personnes âgées sont traitées dans le domaine des soins de santé et impactent l’adaptation du système ainsi que la promotion de la santé des personnes âgées. La table ronde abordera donc les questions suivantes: «être vieux ou vieille», est-ce une maladie? Comment les images de la vieillesse influencent-elles la place des personnes âgées dans les soins de santé? Comment les proches aidants perçoivent-ils la qualité de vie – tant la leur que celle des personnes âgées dont ils prennent soin? Les outils de la gérontotechnologie peuvent-ils être utiles à long terme, ou ne sont-ils qu’une «passade»?
 
L’événement aura lieu en ligne. De plus amples informations seront publiées en temps voulu.
 
3F8C4FDE-FF7D-3F0B-F45B53FDEE248C05.jpg
3F8C50E4-9A69-BC1D-FE419D92EC3A4399.png
Blog de l’ASSH: nouvelles thématiques dans «décodage»
«décodage» – un blog conçu comme journal de réflexion sur l’actualité. Contributions récemment publiées:

Eine gefährlich fanatische Jagd nach dem Null-Risiko

Les avantages et la proportionnalité des mesures préventives contre le terrorisme sont controversés, selon le criminologue Ahmed Ajil. Néanmoins, la Suisse souhaite les développer (article en allemand).
 
Rückwärtsgewandt nach vorne! Der Angriff auf die Istanbul-Konvention

 
Le rejet par la Turquie, notamment, de la Convention d’Istanbul montre à quel point une analyse féministe de la politique internationale est nécessaire, écrit la politologue Leandra Bias (article en allemand).
arrow    vers le blog «décodage»
Un code commune pour l’intégrité scientifique
Référencement insuffisant de collaboration de renom dans des publications scientifiques, manque d’objectivité dans l’évaluation de projets de recherche ou encore atteinte à la liberté de recherche dans le cas de subventions privées – les comportements incorrects potentiels s’étendent sur l’ensemble du domaine des connaissances scientifiques, de leur production à leur transmission.
Le nouveau code d’intégrité scientifique, élaboré par swissuniversities, le Fonds national et Innosuisse sous l’égide des Académies suisses des sciences, vise à lutter contre ces comportements, mais surtout à présenter ce qui constitue une bonne pratique dans le travail scientifique. «L’intégrité scientifique nous concerne tous, de la direction des hautes écoles aux étudiant·e·s de première année et des chercheurs et chercheuses aux personnes qui
arrow    vers le code
437DEFA7-E9C3-1CBA-962BCDDDC6705BE0.png
La politique en chiffres
Lors de l’actuelle session d’été du Parlement, la 6e mutation de la 51e période de législature est déjà en cours. Emmanuel Amoos (SP, VS) a été assermenté pour succéder à Mathias Reynard (SP, VS), qui a été élu au Conseil d’État du canton du Valais et se retire donc du Conseil national. Alors que Berne était autrefois la dernière étape d’une carrière politique, aujourd’hui, à l’inverse, le Conseil national semble aussi servir de tremplin pour accéder à un exécutif cantonal. Dans la législature actuelle, encore relativement jeune, quatre conseillers nationaux se sont déjà retirés du Parlement pour rejoindre un exécutif cantonal. Combien de mutations – quelles qu’en soient les raisons – y a-t-il eu au Conseil national par année au cours des trois dernières législatures (moyenne de 2012 à 2021)? 
 
a.          3.2
b.          5.7
c.          8.2
 
La bonne réponse est…? Vous le saurez à la fin de cette newsletter.
3F8C54A3-F722-CEC8-AEE53F43E12A7EF2.jpg

La politique se répète, et ce qui semble important et d’actualité aujourd’hui l’a souvent déjà été par le passé. Année Politique Suisse permet de rendre visible cette répétitivité de la politique et, depuis 1965, cette chronique sur la politique suisse nous fait découvrir les racines des décisions d’aujourd’hui. Les élections aux gouvernements et aux parlements cantonaux sont également couvertes par l’APS.
Memobase.ch: le portail sur le patrimoine audiovisuel est en ligne
Memoriav, le centre de compétence du patrimoine culturel audiovisuel suisse, a mis en ligne au mois de mai «Memobase», un portail multilingue sur le patrimoine audiovisuel de la Suisse qui offre un aperçu des anciens mondes de l’image et du son. Le portail offre un accès central aux fonds de documents sonores, d’images, de films et de vidéos de quelque 80 archives, musées et bibliothèques de Suisse.
À l’avenir, d’autres collections et institutions viendront s’y ajouter et le patrimoine audiovisuel suisse, dont une grande partie est encore peu connue et inexplorée, sera mis à disposition de manière plus ciblée, par exemple via la bibliothèque virtuelle Europeana. Selon le communiqué de presse, le portail est à la pointe en termes de technologies : l’architecture du système, les interfaces et le modèle de données, qui reposent sur des technologies open source, ont été mis à jour en fonction de l’état actuel des possibilités.
arrow    vers memobase.ch
3F8C55D7-B3C9-1891-1DAE98C78F08A721.png
3F8C56CE-D21A-8BB5-07D7FDE756E7D888.png
O-Ton
«En parlant avec un archéologue japonais, il m’a rendu attentif à des choses dont nous, nous ne sommes plus conscients aujourd'hui ici en Europe. C'est que par exemple, la culture celtique, l'ornementation celtique, ces décors de la préhistoire récente, sont totalement intégrés dans l'heroic fantasy européenne. Ce sont des choses qu’on ne voit même plus. On a là une espèce de jeu entre le présent, le futur et le passé, que je trouve extrêmement stimulant.» (Marc-Antoine Kaeser, archéologue, dans la série Entretiens vidéo : Un 'monde meilleur' en 2030? de l'ASSH)
arrow    vers les entretiens vidéo «Un 'monde meilleur' en 2030?»
Agenda de juin
3F8C5A19-96F3-3711-749F8654E450EA13.png
#4 | Sustainabilithon: Editathon on Sustainability
10.06.2021, 13h00–18h00, en ligne
Together with Science et Cité, the Swiss Academy of Sciences (SCNAT), and Wikimedia CH the EPFL is organising the fourth Wikipedia Science Editathon. This time focused on sustainability.
arrow    plus d'informations
3F8C5C1E-DACC-C71E-7C1BB58D4F80861E.png
Migration, Education, and the Political Sphere
10.–11.06.2021, 10h00-19h00 / 9h00–14h00, en ligne (Zoom)
Internationale Tagung der Universitäten Zürich, Bielefeld und Innsbruck zum Politischen und der Bildung in der Migrationsgesellschaft
arrow    plus d'informations
3F8C5D0A-9CD4-6216-40EA89E6A98D0946.png
Uni’vert de demain
19.06.2021, 10h00-16h00, Temple allemand, La Chaux-de-Fonds           
Événement organisé dans le cadre du programme Big Bounce réunissant le Centre de culture ABC, le Théâtre populaire romand et le Club 44, en collaboration avec des étudiant·e·s du Master en sciences sociales et du Master en innovation de l’Université de Neuchâtel.
arrow    plus d'informations
3F8C5DE0-A49A-9BC2-C3F6D7EE78B2C965.png
Swiss Governance Forum 2021: Welchen Staat braucht die nachhaltige Entwicklung?
24.06.2021, 14h00-18h00, Université de Berne
Das vom Kompetenzzentrum für Public Management und dem Centre for Development and Environment der Universität Bern organisierte Forum bietet Vertreterinnen und Vertretern aus Politik, Verwaltung, Wirtschaft, Wissenschaft und Gesellschaft über Sektoren- und Fachgrenzen hinweg neue Impulse für staatliches Handeln in Bezug auf die nachhaltige Entwicklung.
arrow    plus d'informations
3F8C6140-F1D9-B2DC-847ACE46801E6AAF.png
Science after Noon: Soziale Innovation - gemeinsame Lösungen für gesellschaftliche Ziele
29.06.2021, 13h15-14h15, en ligne (Zoom)
Les intervenants seront Hugues Jeannerat (Université de Neuchâtel), Kathrin Kramer (Innosuisse), Jeannette Morath (reCIRCLE AG) et Müfit Sabo (SEFRI), Modération: Claudia Appenzeller (Académies suisses des sciences)
arrow    plus d'informations
3F8C6766-9903-E479-E4B7BB7441C86051.png
Forum COVID-1 : Comment la culture survit-elle à la pandémie ?
15.06.2021, 18h15–19h15 Uhr, en ligne (Zoom)
Intervenant·e·s: Uwe Schönbeck, chanteur et acteur, Sibylle Birrer Bär, cheffe de la section d'encouragement des activités culturelles du Canton de Berne, Marcel Tanner, président des Académies suisses des sciences et Jakob Zinsstag, président du conseil scientifique de td-net
arrow    plus d'informations
Calls
Appels à projets en cours
Office fédéral de l’énergie
SWEET-Call 1-2021 sur le thème «Living & Working»

  • Objectif: promouvoir les innovations nécessaires à la bonne mise en œuvre de la Stratégie énergétique 2050 et à la réalisation des objectifs climatiques de la Suisse
  • S’adresse à: partenariats qui travailleront durant plusieurs années sur des projets pluridisciplinaires et interdisciplinaires. Les projets basés sur une coopération entre les établissements de recherche, le secteur privé et les pouvoirs publics sont particulièrement les bienvenus
  • Durée: 8 ans
  • Délai pour les pré-propositions (Pre-Proposal) : 16 juin 2021
 Plus d’informations
 
Archives sociales suisses
Bourse de recherche Ellen Rifkin Hill

  • Objectifs: soutenir des projets qui comblent des lacunes dans la recherche, développent de nouveaux thèmes ou alors travaillent avec des fonds récemment acquis par les Archives sociales (par exemple, archives des associations de défense de l’environnement, syndicats, associations d’utilité publique, ou encore associations de défense des migrant·e·s, fonds photographiques et affiches).
  • Ouvert à: toutes les disciplines des sciences humaines, sociales et culturelles. Tout projet s’intéressant à un sujet faisant partie des centres d’intérêt des Archives sociales est le bienvenu.
  • Durée: 24 mois maximum, les projets sélectionnés pourront débuter au plus tôt le 1er janvier 2022 et devront se terminer le 31 décembre 2024 au plus tard.
  • Délai pour la soumission des demandes: 15 septembre 2021
 Vers l’appel à propositions
 
Conseil fédéral / Fonds national suisse de la recherche scientifique
Programme national de recherche (PNR) 79 «Advancing 3R – Animaux, recherche et société»

  • Objectifs: développement des connaissances pour l’orientation et l’action; recherche sur les aspects éthiques, juridiques, sociaux, culturels et économiques de l’expérimentation animale; réduction du nombre et amélioration des expériences sur les animaux dans la recherche scientifique.
  • Ouvert à: toutes les disciplines
  • Volume: 20 millions de francs suisses
  • Durée: 5 ans
  • Date limite: l’appel à propositions commence au printemps 2021
Plus d’informations
 
Conseil fédéral / Fonds national suisse de la recherche scientifique
Programme national de recherche (PNR) 80 «COVID-19 et société» 

  • Objectifs: analyser les processus en cours dans la société pendant la pandémie de coronavirus selon une approche fondée sur les sciences sociales et humaines. Lors de la présentation des résultats qui en découleront, les chercheurs et chercheuses proposeront des pistes aux autorités, aux acteurs politiques et aux institutions privées et publiques concernées pour faire face aux pandémies.
  • Durée: 5 ans
  • Date limite: la mise au concours sera lancée au début de l’automne 2021
Plus d’informations
Publications de l’ASSH
44F596FC-F5FA-53CD-89135A9E8C13081D.png
La pression de la tertiarisation
En Suisse, le besoin de personnel qualifié diplômé du tertiaire ne cesse d’augmenter. On attend donc du système de formation qu’il permette à plus de jeunes gens de se former dans le degré tertiaire. Le rapport esquisse le contexte de cette problématique, présente la situation actuelle et décrit les caractéristiques individuelles et institutionnelles qui sont à la source des inégalités sociales dans le système de formation.
 
Kriesi, Irene et Regula Julia Leemann (2020): La pression de la tertiarisation – Défis pour le système de formation, le marché du travail et l’individu, éd. par l’Académie suisse des sciences humaines et sociales (Swiss Academies Communications 15,6).
arrow    Télécharger
 
3F8C7041-08CB-565C-ABF456170E9F8AD0.png
Monument: brèves contributions à un long débat
«Les monuments n’avancent pas d’un pas mais font sans cesse des faux pas», écrivait Robert Musil dans un court essai de 1935. Dans le sillage de la grève des femmes de 2019 et du mouvement international «Black Lives Matter» de 2020, de nombreux monuments supposés immobiles sont soudain entrés en violente interaction avec leur environnement. Le nouveau Bulletin propose une vision élargie de ce que signifient les monuments et de la manière dont nous devrions les traiter.

ASSH (2021): Denkmal | Monument (Bulletin 27,1).
arrow    Télécharger
3F8C71AA-9D33-BAC1-8AF9B666F606C8E7.png
L’État durable
Vous demandez-vous si la pandémie de Covid-19, le changement climatique anthropique, l’extinction des espèces et les protestations contre les inégalités sociales sont les différentes facettes d’une même crise socio-écologique globale? et si la science ou la politique devrait avoir la suprématie pour interpréter la manière dont la société gère cette crise? Pensez-vous qu’il existe une voie spécifiquement «helvétique» vers la durabilité? Les questions sont nombreuses. Le bulletin analyse et systématise le rôle et la responsabilité de l’«État durable» sous différentes perspectives.
 
ASSH (2020): Der Nachhaltige Staat | L’État durable (Bulletin 26,3).
arrow    Télécharger
La bonne réponse est…

b) Depuis 2012 il y a eu en moyenne 5,7 mutations par année au Conseil national.


3F8C72C8-01F1-818C-EA453A5659E2C8A6.png
Académie suisse des sciences humaines et sociales
Maison des Académies
Laupenstrasse 7
Postfach
3001 Berne
Suisse

sagw@sagw.ch
www.sagw.ch
News arrow
Agenda arrow
Contact arrow
Déclaration de protection des données arrow
Twitter     Facebook     Linkedin
Je souhaite modifier mes données ou me désabonner de la newsletter : cliquez ici